Rat brun ou surmulot

rat-brun17.jpgrat brun ou surmulot (Rattus norvegicus)

 

Le rat brun ou surmulot (Rattus norvegicus) est une espèce de rats. C'est un rongeur trapu de la famille des Muridae. Il a un corps long d'environ 25 cm et une queue d'à peu près la même taille. Adulte, il pèse environ 350 g. Il est donc plus grand et plus lourd que son proche parent le rat noir (Rattus rattus).

Il est appelé rat brun, surmulot ou rat surmulot, rat d'égout, rat de Norvège ou encore rat gris pour le distinguer du rat noir.rat-brun20.jpg

Originaire du Japon, du nord de la Chine et de l'est de la Russie, il s'est répandu à travers l'Europe et à travers le monde dès le XVIIIe siècle et peut-être même antérieurement. De ce fait, le rat brun n'a pas contribué à la diffusion de la peste noire en Europe, contrairement au rat noir et aurait même été l'une des raisons du reflux de cette maladie. Le surmulot est aujourd'hui présent sur tous les continents, excepté l'Antarctique. Il vit généralement là où vivent les hommes et plus particulièrement dans les espaces urbains. C'est un animal nocturne, omnivore à tendance opportuniste, qui se nourrit notamment des déchets rejetés dans les égouts, d'où le nom de « rat d'égout ». Grégaire, le rat brun vit la plupart du temps en groupe très hiérarchisé.

Extrêmement prolifique, cette espèce est connue comme vecteur possible de nombreuses maladies, ce qui fait considérer le rat brun comme un animal nuisible et potentiellement invasif, au même titre que plusieurs autres espèces de rats. Toutefois, ce rat intelligent, sociable et facile à apprivoiser, est également l'espèce souche du rat domestique d'élevage. Utilisé principalement en expérimentation comme animal de laboratoire et organisme modèle, c'est aussi un animal de compagnie dont le succès va croissant.

Le rat adulte a une taille comprise entre 20 à 28 centimètres sans compter la queue. Sa queue est d'une longueur de 17 à 23 centimètres. Chez le rat brun la queue du rat est donc plus courte que son corps avec sa tête, contrairement au rat noir qui est plus petit et a une queue plus longue que son corps.

rat-brun19.jpgLes différentes études consultées rapportent des masses corporelles de 200 à près de 550 g pour les rats adultes, les rats mâles étant généralement plus gros et plus grands que les femelles. Les rats bruns vivant en zone urbaine sont plus gros que les rats vivant en zone rurale. De même, les rats domestiques ont une masse corporelle plus importante que les rats sauvages, le rapport taille et poids variant beaucoup selon les lignées.

Le rat brun à l'état sauvage a une couleur gris brunâtre sur le dos et gris blanchâtre sur le ventre, le rat domestique peut quant à lui arborer des couleurs, des marquages et des mutations différentes. On trouve aussi des animaux noirs.

Le rat brun a une tête pointue et fine, surmontée latéralement par deux oreilles assez petites, le museau porte les vibrisses qui sont très utiles au rat pour se repérer. Les yeux du rats sont assez petits et ses masséters sont assez développés. Le rat a un cou presque inexistant et un tronc longiligne relativement mince, qui devient plus important au niveau des intestins et des pattes postérieures. Le corps du rat se termine alors par une queue annelée et très peu velue.

Le nombre de doigts de chaque patte, antérieure ou postérieure, est de 5. Un rat se sert d'ailleurs de ses pattes antérieures pour faire sa toilette, se nourrir... La musculature développée du rat lui permet de courir et de sauter (parfois jusqu'à 1 m de hauteur et 1,20 m de longueur). Le rat est également un très bon nageur, il peut nager 800 m.

Comparé au rat noir, le rat brun a un museau moins pointu, plus biseauté et des oreilles plus petites ainsi que des pattes postérieures plus grosses.

La colonne vertébrale est constituée de cinq zones : cervicale, thoracique, lombaire, sacrée et coccygienne. Chacune de ces régions comporte un nombre variable de vertèbres hormis la région cervicale, qui en compte 7 comme chez tous les mammifères. Le rat possède entre 57 et 61 vertèbres : 7 vertèbres cervicales, 13 vertèbres thoraciques, 6 vertèbres lombaires, 4 vertèbres sacrées et entre 27 et 31 vertèbres caudales.rat-brun3.jpg

Le rat possède 16 dents : 6 molaires inférieures, 6 molaires supérieures, 2 incisives inférieures et 2 incisives supérieures. Les incisives inférieures sont beaucoup plus longues que les supérieures, les incisives du rat poussent en permanence. La formule dentaire est la même que celle des autres rongeurs. Le rat a ses incisives qui deviennent orange avec le temps, la coloration de l'émail dentaire vient avec l'âge, dès 3 mois environ.
La mâchoire du rat brun est extrêmement puissante. Elle s'articule dans un mouvement d'avant en arrière et réciproquement, et est animée de petits mouvements latéraux.

La capacité de stockage de l'estomac du rat est importante, et celui-ci contient toujours des aliments comme c'est le cas chez les rongeurs. Les intestins chez le rat joue un rôle essentiel puisqu'ils permettent la digestion de la cellulose. Son appareil digestif lui rend impossible le vomissement. Le transit digestif du rat brun est de 12 h à 24 h. Le rat est un animal cæcotrophe, c'est-à-dire qu'il ingère une partie de ses excréments. Des excréments mous et verts, traversant une seconde fois le tube digestif et passant par le cæcum pour être rejetés sous forme de crottes dures et sèches. Cet ingestion leur permet de récupérer certains nutriments mais aussi d'absorber complètement la cellulose.

Le cœur d'un rat adulte de 300 g pèse environ 0,25 g. Un adulte a une fréquence cardiaque de 250 à 450 battements par minute.

La température du corps du rat varie de 36 °C à 38 °C. Son nombre de chromosomes est de 42.

L’appareil respiratoire du rat est constitué comme chez tous les mammifères d’une partie supérieure (narines, cavités nasales, larynx, trachée) et d’une partie inférieure (bronches et poumons). Le rat possède un volume thoracique réduit avec un volume pulmonaire de 25 mL et un rythme respiratoire de 70 à 115 inspirations par minute.

Le rat possède un os pénien, et son pénis peut facilement être extériorisé du prépuce. La distance ano-génitale est plus grande chez le mâle que chez la femelle.

Le rat brun a une durée de vie de 2 à 3 ans et demi. Mais à l'état sauvage, le rat a souvent une durée de vie inférieure. Certains spécialistes donnent au rat une espérance de vie allant jusqu'à 6 ou 7 ans, mais, du fait de la rareté de cette information et de la discordance entre ces spécialistes, le rat ne doit atteindre les 6 ou 7 ans que de manière exceptionnelle. Néanmoins, la durée de vie la plus longue constatée est de 56 mois soit un peu plus de 4 ans et demi. À l'état sauvage, les causes de mortalité chez le rat comprennent le contrôle de la population par l’homme, la prédation par des animaux comme le chien et les oiseaux de proie, la famine et plus rarement les maladies pathogènes.

Le rat brun est omnivore opportuniste. Il se nourrit de tout ce qu'il parvient à dérober à d'autres animaux. Un rat mange l'équivalent à peu près 6 % de son poids par jour et un rat de 100 g de poids vif boit 10 mL d'eau par jour. Les préférences alimentaires du rat brun sont sensiblement les mêmes que celles des hommes, puisqu’il se nourrit principalement de viande, de fruits et de différentes céréales. La disponibilité de la nourriture influence ce qui est consommé par les rats. Dans les milieux urbains, le rat s’alimente surtout de déchets domestiques et de réserves de nourriture alors que dans les milieux ruraux, il s'alimente surtout dans les récoltes emmagasinées et parfois de matière animale.

Le rat brun se montre extrêmement prudent lorsqu’il découvre toute nouvelle nourriture. Il peut parfois attendre plusieurs jours avant de goûter un aliment qu'il ne reconnaît pas, et il peut alors n’en consommer qu’une petite quantité pour évaluer les effets de cet aliment inconnu. Des expériences montrent d'ailleurs que le rat a la capacité d’apprendre à associer les goûts avec les conséquences qui lui sont liés, même lorsqu’elles se manifestent plusieurs heures après l’ingestion.rat-brun9.jpg

Chez le rat brun, la maturité sexuelle survient entre 50 et 60 jours après la naissance. L'ouverture du vagin se produit habituellement deux semaines plus tard mais, chez le mâle, la descente des testicules se produit avant la maturité sexuelle, généralement à l'âge du sevrage physique vers les 3 semaines du rat. On en conclut donc que le rat a une maturité sexuelle à l'âge de 5 à 6 semaines seulement et ce chez les deux sexes. La reproduction du rat cesse entre 12 et 18 mois.

Le rat brun est un animal extrêmement prolifique. Une seule femelle peut donner naissance à une soixantaine de petits par an. À ce rythme, une femelle pourrait théoriquement avoir 1 000 descendants en une année et 2 500 dans sa vie entière mais une jeune femelle ne peut donner, en principe, qu'un maximum de 10 jeunes lors de sa première portée. La femelle peut être à nouveau fécondée quelques heures après la mise bas. La rate accouche en moyenne de 6 à 12 petits par portée et peut avoir 4 à 7 portées par an.

La durée de gestation chez le rat est de 20 à 24 jours. Lorsqu'elle est enceinte, la rate prend du poids et elle commence à faire un nid. C'est au 14e jour que le développement de ses mamelles devient significatif.

Au terme de la mise bas, la rate ingère du placenta.
Les jeunes naissent dépourvus de poils. Ils ont la peau rougeâtre et sont entièrement dépendants de leur mère. Les petits du rat sont appelés ratons. Le raton à la naissance pèse à peu près 5 grammes et est aveugle mais il est très actif et atteint en trois semaines 35 g à 50 g. Physiquement, les petits sont sevrés trois semaines après la naissance. À cet âge, le raton n'a pas encore appris les codes sociaux du rat brun, qui est très hiérarchisé ; c'est à l'âge de 5 à 6 semaines que le raton apprend ces codes.

Les rats sauvages peuvent transmettre, comme d'autres animaux, de nombreuses maladies à l'Homme : peste, salmonellose, leptospirose aussi appelée « maladie du rat », typhus murin, sodoku, fièvres, rages, trichinose... Le rat sauvage est encore de nos jours un vecteur potentiel de la peste toutefois, dans les pays occidentaux, il peut surtout transmettre la leptospirose.

En 1894, Alexandre Yersin et Shibasabura Kitasao découvrent que la source de la peste est la bactérie Yersinia Pestis. Trois ans plus tard, on découvre que c'est une puce des rats, Xenopsylla cheopsis, qui est à l'origine de la contagion. Le rat n'est donc pas directement l'agent transmetteur de la peste mais ce sont les puces que portent les rats malades qui contaminent les hommes à leur tour, lorsqu'elles les piquent. La peste toucha régulièrement l'Europe jusqu’en 1722 et jusqu'en 1771 pour Moscou alors que le rat brun n'est arrivé en Europe que vers 1750. Lors des grands épisodes de peste en Europe, le principal hôte de ces puces était d'ailleurs le Rat noir (Rattus rattus) et le Rat brun (Rattus norvegicus) n'était pas encore là notamment durant la peste noire.rat-brun7.jpg

Le rat a une activité crépusculaire voire nocturne, omnivore, en effet outre les matières animales et végétales, il ronge tout ce qui se trouve sur son passage : papier, bois, tuyaux, câbles électriques. Certains métaux (cuivre, étain et plomb) ne résistent pas aux dents des rats.

La vie sociale du rat brun est très hiérarchisée, contrairement à d'autres espèces de rats comme le rat noir. Les groupes familiaux se trouvent placés sous l'autorité d'un mâle dominant qui peut voir sa primauté remise en question par des rats, et cela au cours de rixes pouvant s'avérer violentes. Les groupes se composent d'au moins 20 membres et peuvent atteindre jusqu'à 200 membres, mais ils sont généralement constitués de 40 à 60 animaux. L'unité d'un groupe se fonde sur l'odeur, une odeur familiale exclut tout individu qui ne la possède pas. Les membres communiquent par des attitudes corporelles, des sons et des cris qui permettent d'éviter les conflits. Un mâle peut avoir plusieurs femelles et une femelle capable de procréer s'accouple avec plusieurs mâles. Les femelles du groupe participent souvent à l'éducation des ratons et s'occupent même des ratons orphelins. Plusieurs membres du groupe partent ensemble à la recherche de nourriture ou à la découverte de territoires inconnus. Les rats se comprennent donc principalement grâce à des ultrasons inaudibles pour l'homme. Ainsi un rat peut prévenir les autres de dangers environnants ou bien de son état personnel. Les rats utilisent également leur corps pour communiquer et exprimer certaines émotions ; par exemple les rats se reniflent réciproquement le museau et l'anus pour se saluer.

L'odorat est, comme chez beaucoup de rongeurs, le sens prédominant. C'est ainsi à leur odeur que le rat reconnaît ses congénères ; il reconnaît son territoire par l'odeur de son urine, et peut même retrouver un chemin s'il l'a marqué de son urine. L'odorat est également essentiel pour la recherche de nourriture.

L'ouïe joue également un rôle social important. Les rats communiquent avec une large panoplie de sons, y compris des ultrasons, à significations précises. Le rat a l'ouïe fine : il peut capter des sons jusqu'à 40 000 Hz ; et selon certaines sources des sons jusqu'à 80 000 Hz. Ses oreilles peuvent bouger indépendamment l'une de l'autre. Les sons graves ont tendance à le calmer alors que les sons aigus et forts retiennent plus son attention et parfois le stressent. L'organe de l'équilibre situé dans l'oreille interne du rat est très développé et lui permet de garder l'équilibre.

Le rat utilise largement ses vibrisses pour compenser sa mauvaise vue. Ces poils, qui sont plus longs que ceux du corps, sont très sensibles et permettent d'avoir des repères tactiles. Sa queue lui permet également de localiser certains obstacles.

Le surmulot possède un goût très développé et il n'hésite pas à trier sa nourriture pour trouver les aliments qui lui plaisent. Il peut parfois se montrer méfiant face à une nourriture différente de celle qu'il connaît et il enregistre même les goûts, ce qui lui permet de savoir si un aliment connu a été modifié.rat-brun2.jpg

Il n'a pas une très bonne vue et se fie plutôt à son odorat et à son ouïe pour interagir avec son environnement. Le rat a de ce fait une mauvaise perception de l'espace. Les rats peuvent avoir les yeux noirs ou les yeux rouges. Le rat aux yeux rouges a une vue encore plus mauvaise que le rat aux yeux noirs. Lorsque ce dernier cherche à mieux percevoir un objet, on peut le voir faire un balancement horizontal pour mieux distinguer l'objet visé. Ils perçoivent assez bien les mouvements mais très mal les objets inanimés.

Le rat brun est abondant dans les villes et dans les agglomérations rurales, les populations de rats se dispersent parfois en été dans les champs environnants, mais la plupart des individus reviennent s’abriter dans les bâtiments durant l’hiver. Il vit essentiellement dans des lieux humides pour lesquels il a une prédilection ; il creuse des terriers et des galeries dans les sous-sols des bâtiments et aux abords des habitations, et fréquente les égouts. Le rat brun préfère rester près du sol. Il garnit son nid de débris végétaux et autres éléments de récupération. La sécurité du nid est garantie par l'aménagement de plusieurs issues de sortie afin de permettre au rat une fuite plus aisée. Le rat vit principalement dans les villes mais il peut également vivre dans des forêts ou dans des zones agricoles.

 (Source wikipédia)