Le campagnol

seezat-19.jpgLe campagnol (Microtus-arvalis)

 

Le Campagnol commun (Microtus arvalis) est une espèce de petits rongeurs de la famille des Muridés est appelée aussi Campagnol ordinaire ou Campagnol vulgaire. Il partage aussi les noms de Campagnol des champs, Campagnol fauve ou campagnol tout court, avec d'autres espèces. Il fréquente des milieux ouverts, prairie ou des lisières forestières et peut pulluler de manière cyclique, ravageant alors les cultures ou les prairies et propageant des maladies. En Écosse, le campagnol des Orcades forme des populations insulaires qui sont probablement des sous-espèces distinctes.

 

Le campagnol des champs à un corps trapu et arrondi. Sa queue est plus courte ou égale à la longueur de son corps. À l'âge adulte, la longueur de la tête et du corps varie entre 9 à 13 cm, la queue de 3 à 4,5 cm pour un poids 18 à 50 g.campagnol2.jpg

 

Les effectifs suivent un cycle annuel auquel se superpose parfois un cycle de pullulation. Le cycle est minimal après l'hiver, croissant rapidement en mai-juin, et maximal en septembre-octobre. Un démarrage précoce de la reproduction au printemps et un niveau de population relativement élevé en fin d'hiver annoncent une pullulation.

Le cycle de pullulation se décompose en 4 phases :

  • basse densité (2 à 3 ans ; 0 à 10 individus/ha)
  • croissance (1 à 2 ans)
  • forte densité (1 à 4 ans ; 1 200 individus/ha)
  • déclin (1 à 2 ans).

La durée de vie est de 6 mois et peut atteindre jusqu'à 16 mois en nature.

Le taux de reproduction est élevé : 3 à 6 portées annuelles de 4 à 5 jeunes par femelle.

Le campagnol des champs vit dans des terriers. Il creuse des galeries avec de nombreuses ouvertures béantes reliées en surface par des coulées où il dépose ses crottes.

campagnol7.jpgIl se nourrit de plantes herbacées ou de graines prélevées à la surface du sol ce qui en fait un ravageur de plantes cultivées. Les plantes attaquées sont principalement les céréales, l'artichaut, l'endive, la laitue et la chicorée. Il consomme les parties aériennes des céréales, luzernières, cultures porte-graines, prairies.

 

 

 

 

En vergers, la base des troncs est rongée. Il est vecteur potentiel de maladies à incidence humaine ou animale telles que l'échinococcose, la leptospirose ou le virus de Hanta. Il est recommandé de porter des gants pour toucher tout animal vivant ou mort.

(Source Wikipédia)

×