Amanite tue-mouches

champignon302.jpgAmanite tue-mouches (amanita muscaria)

 

Amanita muscaria, de ses noms vernaculaires en français amanite tue-mouches ou fausse oronge est un champignon basidiomycète de la famille de Amanitaceae. Toxique et psychotrope, c'est l'un des nombreux représentants du genre amanite, et certainement le plus connu. Originaire des régions tempérées de l'hémisphère Nord, Amanita muscaria a été introduite accidentellement dans de nombreux pays de l'hémisphère Sud, principalement comme symbiote des pins cultivés. C'est aujourd'hui une espèce cosmopolite. Elle s'associe avec les racines de différents feuillus et conifères. Plusieurs variétés ont été identifiées. La variété muscaria est la plus courante et la plus reconnaissable. Il s'agit d'un sporophore de grande taille, au stipe blanc et à l'hymenium à lamelles blanches, qui a le sommet de l'hyménophore rouge foncé, parsemé de points blancs. Les autres variétés, plus rares, diffèrent par la couleur du dessus du chapeau. Ce sont les variétés orangées guessowii, flavivolvata et formosa, la variété argentée alba, la variété rosée persicina et la variété marron regalis, ces dernières étant parfois classée comme une espèce à part, quoique l'analyse phylogénétique propose une évolution différente pour préciser l'arbre cladistique d'Amanita muscaria.champignon159.jpg

L'intoxication par Amanita muscaria n'est que très rarement mortelle. Elle est surtout connue pour être hallucinogène. Son principal constituant psycho-actif est le muscimole. Le champignon a donné son nom à la muscarine, poison du système nerveux parasympathique qu'il possède en très faible quantité, et à un type de récepteurs cellulaires, les récepteurs muscariniques.

Image du champignon par excellence, Amanita muscaria est une des espèces les plus reconnaissables et les plus courantes dans la culture populaire, notamment dans la littérature pour enfants

 

(source wikipédia)

 

champignon313.jpg

×